La FFVE fête ses 50 ans : le programme 2017

La fête sera au programme de l’année 2017 pour la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) qui pointe cette année son cinquantième anniversaire. Une fête qui prendra deux formes : une présence sur 12 manifestations majeures et un événement dédié, le 30 avril. Par ailleurs, La FFVE poursuit son travail auprès des institutions et de l’Etat pour favoriser la pratique de la collection automobile.

12 événements pour 50 ans, c’est le pari de la FFVE

La FFVE a sélectionné 12 événements durant lesquels elle appuiera sa participation avec des animations spécifiques :

8 janvier : Traversée de Paris

19-21 mai : 50 ans du Musée Automobile de Vendée

24-28 mai : Rallye Moto FIVA

3-5 juin : Tour de Bretagne

10-11 juin : Locomotion en Fête

10-11 juin : Rétro Meus’Auto

23-25 juin : Grand Prix de Vichy

8-9 juillet : Des chevaux sous le capot

9-13 juillet : 100 voitures sur la RN7

15-16 juillet : Mécaniques en Flandre

22-23 juillet : Grand Prix Rétro Notre Dame

7-8 octobre : Classic Festival

Pour compléter ce dispositif, la Fédération proposera le 30 avril 2017 la Journée Nationale des Véhicules d’Epoque. L’idée est de valoriser le patrimoine grâce à une journée nationale dont les animations restent à définir. Un groupe de travail se penche actuellement sur le sujet.

journée nationale des véhicules d'époque FFVE

Faciliter la vie du collectionneur

C’est l’une des missions de la FFVE. Dès sa création en 1967, l’Association s’est donnée pour objectifs de répertorier les manifestations dédiées aux véhicules de collection, mais aussi de favoriser la pratique de cette passion, et de garantir la liberté de circuler.

Aujourd’hui, la FFVE compte 1200 clubs membres, 200 professionnels, et totalise 800 000 véhicules anciens.

Parmi les chantiers menés actuellement par la Fédération :

  • le classement du patrimoine automobile à l’UNESCO,
  • la transmission des savoirs avec la mise en place d’un dispositif répertoriant les métiers, et un système permettant de mieux transmettre le savoir-faire
  • Baisser le taux de TVA sur les billets vendus par les Musées automobiles
  • Obtenir l’agrément du Ministère de la Jeunesse et des Sports en vue d’organiser des compétitions sur les lieux d’anciennes courses de côte par exemple
  • Exonération de la taxe à l’essieu
  • La restriction grandissante de la libre circulation des véhicules de collection, ainsi que des youngtimers, ces voitures et motos plus récentes mais « collectionnables »

Crédit photo : P.Rousselle pour la FFVE

Laisser un commentaire