Aston Martin : l’histoire des modèles David Brown (DB)

DB. Deux lettres accolées qui prennent un sens particulier aux yeux des amoureux de belles automobiles anglaises. DB, ce sont les initiales de David Brown, un industriel britannique qui acquiert la marque en 1947, et qui va lui donner un élan de modernité et l’emmener dans une nouvelle ère. Du 8 au 12 février 2017, Rétromobile y consacre avec le soutien de « The Classic Car Trust » une exposition d’une petite vingtaine d’Aston Martin « DB », dont la DB5 de James Bond. L’occasion de revenir sur la vie tourmentée du constructeur.

David Brown, l’entrepreneur qui va développer Aston Martin

Il y a 70 ans, l’industriel David Brown fait l’acquisition d’Aston Martin, qui était bien mal en point. Il fusionne la marque avec Lagonda et installe sa production à Newport Pagnell, une site de production qui verra passer les modèles Aston Martin jusqu’en 2007. David Brown appose d’emblée ses initiales à ses modèles et lance la marque dans une nouvelle histoire. Le sport et l’élégance sont au programme, avant une lente glissade vers le confort. Mais cette époque marque à jamais l’histoire de la marque anglaise.

Les modèles marquants de l’ère David Brown

Elle ne s’appelle pas encore DB1 à l’époque, mais est considérée comme la première Aston Martin de l’ère David Brown. L’Aston Martin 2 Litres sera produite à seulement une quinzaine d’exemplaires. Elle arbore déjà une calandre typique en trois parties, immédiatement identifiables. Cette auto, victorieuse à Spa, est initiatrice du département compétition d’Aston Martin sur la volonté de David Brown.

Aston Martin 2 Litre (DB1)

La DB2 vient moderniser Aston Martin avec un des intervenants de pointe qui vont permettre au constructeur britannique de se mettre au niveau des meilleurs. Le moteur est issu du rachat de Lagonda, et la carrosserie modernisée est dessinée par Frank Feeley, qui est allé s’inspirer… en Italie.

Frank Feeley est encore à l’oeuvre pour signer un dessin pur, magistral, et qui fera des merveilles en course. La DB3S gagnera pratiquement toutes les compétitions au milieu des années 1950 avec à son volant les plus grands pilotes du moment : Peter Collins, Reg Parnell, Roy Salvadori, Carroll Shelby, Sir Stirling Moss, Paul Frère and Tony Brooks, etc.

En 1956, la DB4 casse les codes avec une sublime GT, qui fait appel à une innovante technique issue de la Carrozzeria Touring de Milan, « Superleggera ». Des panneaux d’aluminium, un châssis tubulaire, permettent à Aston Martin de proposer un dessin très novateur. La puissance du moteur six cylindres grimpe à 240 chevaux. La DB4 se distingue par ses nombreuses versions et déclinaisons.

Aston Martin DB4 (photo Aston Martin)

Si on devait en garder une seule, ce serait l’Aston Martin DB5, grâce à ses passages cinématographiques dans l’univers James Bond. La DB5 est déclinée en coupé et cabriolet « Volante ». L’élégance est toujours le maître-mot de ce véhicule qui a marqué des générations de passionnés. Coupé et Volante bénéficient d’un six-cylindres de quatre litres de cylindrée, qui fait culminer la puissance à 280 chevaux.

De 1965 à 1970, Aston Martin produit la DB6. Cette dernière fait évoluer la DB5, elle gagne en douceur… et perd en sportivité. Elle adopte quatre vraies places, et met à l’honneur le confort de ses passagers.

En septembre 1967, le constructeur britannique casse les codes avec sa DBS, avec un « S » comme Sport. Elle est d’abord présentée avec le six-cylindres qui commence à se faire vieux. Puis fin 1969, lorsque il est développé, c’est le V8 5.3l qui prend place sous le capot. Ce nouveau bloc distille une puissance de 388 chevaux. Ce coupé quatre places obtient alors le record du monde pour sa catégorie en vitesse de pointe, à 280 km/h. Il signe aussi la fin de l’ère David Brown, et le début d’une lente agonie.

Les Aston Martin « DB » présentes à Rétromobile

  • 1949 AM 2 litres (DB1)
  • 1953AM DB2
  • 1955 AM DB3S
  • 1956 AM DB2/4 mkII
  • 1963 AM DB4 Convertible
  • 1960 AM DB4 GT Saloon
  • 1963 AM DB4 GT Zagato
  • 1964 AM DB5 Saloon
  • 1964 AM DB5 Convertible
  • 1966 AM DB6 Saloon
  • 1971 AM DBSFI
  • 1971 AM DBS V8
  • 1964 AM DB5 (voiture de James Bond)
  • 1961 Volvo Aston Martin Prototype DP208
  • 1966 David Brown Tractor 990

 

Infos pratiques Rétromobile

Paris Porte de Versailles
Métro Ligne 12 Porte de Versailles
Tarif : 18€ par personne, gratuit pour les -12 ans

Mercredi 8 février 2017 : 10h-22h
Jeudi 9 février 2017 : 10h-19h
Vendredi 10 février 2017 : 10h-22h
Samedi 11 février 2017 : 10h-19h
Dimanche 12 février 2017 : 10h-19h

Laisser un commentaire