Eagle Spyder GT

Découverte néo-rétro : Eagle Spyder GT

Eagle. Ce nom ne vous évoque peut être pas grand chose. C’est normal puisque ce constructeur produit ses voitures en… six exemplaires. C’est le cas pour la Spyder GT, dont le premier exemplaire vient juste d’être livré à son heureux client. Cette splendide auto au look rétro, basée sur la Jaguar Type-E, est en fait une authentique sportive contemporaine, du moins au-dessous. Découvrons un peu plus en détail cette voiture… à presque 1 million d’euros, et l’artisan passionné qui est à l’origine de ce projet.

Eagle, un constructeur ? Non, un artisan

Eagle travaille sur les Jaguar Type E depuis 1984. Le petit constructeur du Sussex, dans le sud de l’Angleterre s’est construit sa renommée sur ce seul modèle de Jaguar, en le reconditionnant de la plus belle des manières dans une version contemporaine. La Spyder GT est l’incarnation de la Type-E… version 2017. Elle est produite à seulement six exemplaires.

Eagle Spyder GT

Par rapport aux précédents modèles Eagle (le Speedster notamment), la Spyder GT est la synthèse parfaite. Le constructeur a ajouté notamment une capote en toile, et un choix de motorisations bien plus large :

  • Six-cylindres 3.8
  • Six-cylindres 4.2
  • Six-cylindres conçu par Eagle 4.7 345 chevaux

Cette véritable fabrication artisanale garantit pour les clients une voiture sur-mesure : choix des motorisations, habillages, couleurs… La voiture est évidemment construite à la main, basée sur une Jaguar Type E. Elle est à la base la volonté d’un propriétaire souhaitant aller au-delà d’une restauration d’une Type E. On vous raconte l’histoire. 6000 heures de travail sont nécessaires à la production d’un modèle de Spyder GT.

Eagle Spyder GT

Un engouement certain

Pour faire connaître ses merveilles, Eagle a bénéficié de remarquables couvertures médiatique au Royaume-Uni, avec à l’époque de Clarkson sur BBC, un essai de la Low Drag. Récemment, le Spyder GT a eu les honneurs de la presse mondiale. Un coup de com maîtrisé pour faire connaître le savoir-faire de cet artisan.

Quelques histoires télévisuelles à propos d’Eagle :

La Spyder GT :

La Speedster

La Low Drag (coupé) :

 

Petite histoire d’un grand artisan automobile

Eagle est né de la passion d’un homme, Henry Pearman. Lorsqu’en 1988, il prend part à un rallye de 2000 kilomètres au volant d’une Jaguar Type E, il n’a que très peu de temps pour la préparer. L’année suivante, il revient avec un véhicule très préparé, abouti. Il gagne ainsi la course devant toutes les stars habituelles, au volant de sa voiture préparée.

En 1989, Henry est rejoint par Paul Brace, un ingénieur de formation, qui souhaite aller plus loin avec la Type E. Il est rapidement rejoint par Matthew Dewhurst. Les deux hommes deviennent co-directeurs de l’entreprise naissante.

Eagle Spyder GT

Fin 1991, l’écrivain John McLaren, propriétaire d’une Type E, approche les deux hommes et leur demande un travail en profondeur sur son véhicule, pour le développer, l’améliorer et le fiabiliser en toutes circonstances. C’est la naissance de l’Eagle One.

La suite, c’est le développement et la croissance de l’entreprise, avec deux axes : la restauration, et le développement de nouvelles voitures sur la base de la Type E. La Spyder GT est la quatrième déclinaison de la Type E moderne produite par Eagle.

Illustrations : Eagle

Laisser un commentaire